Faire place pour la nature dans la ville de demain face aux changements globaux

Faisant suite à la communication effectuée par TRANS-FAIRE lors du colloque Natureparif-IFORE des 4,5,6 et 7 juin 2014, nous avons participé au colloque du 4 novembre consacré à l’étude de la place et des rôles de la nature dans la ville de demain, abordant les dimensions à la fois écologiques, humaines et sociales de cette problématique.

Nous avons particulièrement apprécié la mise en perspective des enjeux par des chercheurs comme Chris Younes, philosophe (l’approche historique et sociale des rapports ville / nature), Nathalie Cecutti-Etahiri, responsable de la mission prospective au Commissariat Général au Développement Durable (signaux faibles, scénarios possibles) ou Nathalie Blanc, directrice adjointe du programme interdisciplinaire de recherche « Ville et environnement » (l’approche systémique comme clé pour aborder le rapport ville / nature).

TRANS-FAIRE est engagée dans de multiples projets d’intégration de la biodiversité dans la ville : conception de la Trame Verte et Bleue pour le territoire de l’OIN des Ardoines (EPA ORSA), pour les villes de Nanterre, d’Arnouville ou encore de Saint-Maur-des-Fossés. Nous accompagnons également Bouygues Immobilier pour une opération pilote Label BiodiverCity dans le cadre de la conversion d’un site industriel à Créteil, et développons systématiquement un démarche biodiversité dans nos concours et projets, notamment en cas de certifications H&E, HQE ou BREEAM. Au delà de la nécessaire approche patrimoniale, nous utilisons la biodiversité comme support du confort de l’usager dans la création de paysage ou de lutte contre les phénomènes d’Ilot de Chaleur Urbain par exemple.